[Archives-Dossier J'reya]

Ces ouvrages sont disponibles dans le QG d'Opale, de manière RP
Avatar du membre
Zaurak
Messages : 34
Enregistré le : 21 janv. 2019, 17:00

[Archives-Dossier J'reya]

Message non lu par Zaurak » 01 mai 2019, 17:02

Archives personnelles de Zaurak Icewind
Dossier J’Reya


Les problèmes de J’Reya ont commencé à devenir visibles peu après notre expédition dans les ruines amdaporiennes de Sombrelinceul et il se peut que le violent combat qui nous a opposés aux gardiens antiques des lieux ait eu un rôle déclencheur.
Toujours est-il que la miqote vive et robuste que nous connaissions s’est peu à peu affaiblie, dévorant de grandes quantités de nourriture pour tenter de compenser une langueur croissante.

Quand elle n’a pu continuer à nier son état, nous l’avons examinée. La faiblesse physique était associée à une amnésie croissante et son corps présentait une déficience en éther.
Nous avons tenté une analyse poussée de son aura, grâce au sortilège de vision d’Eylion. Pendant qu’il observait J’reya en vision arcanique, Kyuuji, Eido et moi avons tenté un sondage ethérique sur la miqote. Nous avons perçu quelque chose d’anormal. Un vide, puis une sorte de pulsation. Alors que nous cherchions à identifier la source du phénomène, Eylion a vu nos sondes converger vers un bracelet qu’elle portait.
Nous avons ensuite examiné cet objet, sans tenter de le retirer, car il était soudé à l’ether de J’reya comme un parasite à son hôte. Il en émanait une aura de magie noire.

Le bijou lui-même était assez grossier, un métal en partie corrodé orné d’une pierre violette en cabochon. En grattant la surface nous avons découvert qu’elle n’était qu’un cache posé sur un second bijou de métal précieux gravé de runes.

Image

J’ai fait une copie du dessin des runes, puis Kyuuji et Eido ont tenté d’utiliser la magie blanche pour soulager J’Reya. Cela semble ralentir l’influence du bijou ensorcelé et apaiser les douleurs qui empêchent la miqote de se reposer.
Ils vont poursuivre ce type de soin tous les jours le temps qu’on trouve une solution pour retirer le bracelet.
Image

Avatar du membre
Zaurak
Messages : 34
Enregistré le : 21 janv. 2019, 17:00

Re: [Archives-Dossier J'reya]

Message non lu par Zaurak » 01 mai 2019, 17:04

Nous avons effectué des recherches sur le bracelet.
Eylion a visité deux bibliothèques privées spécialisées dans la magie et l'occulte, Kyuuji est allé à Gubal accompagné d’Abed pour fouiller l’antique bibliothèque, Eido s’est rendu à Uldah pour consulter les orfèvres et je suis allé rendre visite aux occultistes avec ma copie des runes.

Kyuuji et Abed ont ramené un vieux manuscrit, qui a attiré leur attention parce qu’il pulsait d’une aura similaire à celle du bracelet. Il était très abîmé, mais Abed a tenté de le restaurer. Il s’agissait des notes de recherche d’un mage qui travaillait sur des artefacts.
Sur l’une des pages se trouve un dessin élaboré d’un bracelet similaire à celui porté par J’Reya. D’après les notes, il s’agissait du cinquième prototype. Le bijou ressemble à la gravure, mais en bien moins abouti.
Le texte était illisible, mais quelques mots se distinguaient. Succube. Garder le corps vivant mais le vider.
Ce manuscrit était d’après les archivistes une copie d’un ouvrage plus ancien. Le mage avait dû reprendre des recherches antiques.

Les occultistes ont été surpris et intrigués par le dessin, et celui que j’ai consulté est revenu inquiet après avoir eu plusieurs discussions avec ses collègues et fouillé ses archives. Il m’a demandé où j’avais eu cet objet et nous allons devoir leur fournir des explications. Il m’a tout de même révélé que certaines de ces runes étaient similaires à celles que l’on utilisait dans les rituels d’invocation de démons.

Les implications étaient évidentes. Le bijou vidait J’reya de son ether spirituel, ce qui expliquait ses pertes de mémoire et son apathie émotionnelle. Son corps était affaibli, mais physiquement indemne. Tout conduisait à penser que ce sortilège avait été conçu dans le but de préparer un être vivant à servir de vaisseau à l’invocation d’un démon.
L’éther absorbé par le bracelet ne semblait pas en ressortir, d’après nos examens. Kyuuji émit l’hypothèse qu’il était dévoré par le sortilège, alimentant la corruption qui envahissait peu à peu la miqote et fournissant en même temps l’énergie nécessaire au fonctionnement du bracelet.

Eylion décida qu’il fallait nous orienter vers une solution de neutralisation du bijou par la force. L’objet étant expérimental, ancien et visiblement moins élaboré que le modèle du livre, nous avions des chances d’y parvenir.
Une seconde visite fut faite aux orfèvres d’Uldah, pour leur montrer le bijou.
Leur examen confirma son ancienneté, estimée à plus de 1000 ans, ce qui place son origine dans la période trouble qui succéda à la guerre de la magie. Le métal est du durargent.
Image

Avatar du membre
Zaurak
Messages : 34
Enregistré le : 21 janv. 2019, 17:00

Re: [Archives-Dossier J'reya]

Message non lu par Zaurak » 01 mai 2019, 17:21

Après deux semaines d’étude intensive, Eylion a mis au point un schéma de rituel qui devrait nous permettre de neutraliser le bracelet. Je l’ai assisté de mon mieux, malgré la différence de nos techniques.
Nous avons testé les flux. Ça devrait fonctionner.

Image

Le diagramme est un triple cercle de glyphes en réseau.
Le premier cercle stimulera les défenses du bracelet pour les obliger à réagir, ce qui nous permettra de focaliser nos pouvoirs avec précision sur les points d’ancrage de la protection.
Le second cercle nous permettra de pousser des sondes pour affaiblir la protection et ouvrir un canal de diffusion.
Le troisième cercle sera une infusion de puissance pure qui devrait faire sauter la défense du bijou.

A ce moment là, Eido et Kyuuji profiteront de la brèche pour surcharger J’Reya en magie blanche. Si cela fonctionne et que nous tenons le passage ouvert assez longtemps, ils devraient pouvoir annuler les effets de la corruption et permettre à la miqote de retirer le bracelet.

La nécessité de surveiller le processus avec la vision arcanique d’Eylion nous a conduits à une répartition des tâches. Eylion guidera l’activation des deux premiers étages du rituel, je le suivrai en ajoutant mon ether au sien, puis il lancera son sort d’analyse et je continuerai seul la charge brute du dernier palier pendant qu’il maintiendra en place la structure déjà stabilisée.
Image

Avatar du membre
Zaurak
Messages : 34
Enregistré le : 21 janv. 2019, 17:00

Re: [Archives-Dossier J'reya]

Message non lu par Zaurak » 01 mai 2019, 17:26

Nous sommes allés dans les ruines d’Amdapor, où Kyuuji s’est déjà rendu plusieurs fois et où il savait trouver des réserves d’ether propice à la charge de magie blanche dont lui et Eido vont avoir besoin.
Une fois sur place, après avoir éliminé les quelques créatures du Néant qui rôdent encore et esquivé grâce à la présence de Kyuuji les gardiens antiques du lieu, Eylion et moi avons commencé à tracer le diagramme au sol.
Eylion traçait la structure principale et je l’assistais en inscrivant les runes complémentaires.
Pendant ce temps, Kyuuji et Eido se préparaient à capter l’ether contenu dans une sorte de réceptacle trônant comme un autel au fond de la vaste salle circulaire où nous étions installés. La puissance magique du lieu était palpable et cela nous rassurait car elle serait un élément supplémentaire pour affaiblir le pouvoir occulte du bracelet.

Une fois le tracé terminé, nous nous sommes tous positionnés sur les points focaux du pentacle.
Kyuuji a posé les mains sur son cristal de mage blanc, plongeant en transe de méditation et se nimbant d’une aura blanche que j’ai vu se tendre vers le réservoir éthéré. Eido l’a suivi, prêt à manipuler le flux que Kyuuji allait transmettre.

Eylion a commencé son incantation et je me suis synchronisé sur sa voix et sur la fréquence de son éther, répétant les mots tout en laissant couler l’éther de mon corps vers le tracé via mes mains posées sur les glyphes.
La première étape a été facile, bien que je sois peu habitué à cette manière de procéder.
Le pentacle s’est activé, scintillant d’ether, montant peu à peu en luminosité et en énergie tandis qu’Eylion refermait le second cercle tout en activant sa vision arcanique. Je le voyais tendu et en sueur sous la concentration requise pour tisser ensemble ses deux incantations, mais il réussit à ouvrir le chemin vers le dernier cercle. J’avais pour ma part quelques difficultés à suivre la complexité du sortilège, mais j’y parvins suffisamment pour que le second cercle soit activé avec succès.
La dernière étape était la mienne et je pus procéder selon ma technique habituelle, passant des incantations à un flux brut dirigé par la visualisation mentale à travers les glyphes de mon corps et injecté dans le diagramme. Il fallait de la puissance pour saturer les défenses du bracelet et j'ai canalisé un ether chargé au maximum d’énergie. Je puisais directement en moi, n’osant pas toucher à cet éther ambiant auquel Kyuuji et Eido étaient déjà connectés.

Quand Eylion vit céder la barrière, il fit un signe à Kyuuji et Eido, qui passèrent à l’action.
Eido utilisait sa magie de soin pour purifier la corruption, tandis que Kyuuji infusait le corps de la jeune femme avec une dose continue de magie blanche. Le prêtre grimaçait sous l’effort de concentration et l’épreuve imposée à son corps par la canalisation d’un tel pouvoir. Peu à peu, la corruption reculait tandis que J’Reya était entourée d’une aura blanche et reprenait des forces physiques et mentales.
A l’instant où la corruption disparut, sous le flux soutenu de la magie purificatrice, Eido cria à J’Reya de retirer le bracelet, ce qu’elle fit avec un cri de soulagement et de rage avant de jeter le bijou à l’autre bout de la salle.

Le rituel achevé, nous nous sommes tous écroulés d’épuisement.
J’Reya resta debout immobile un instant, comme figée, puis elle hurla de douleur tandis que toute sa mémoire perdue affluait d’un seul coup. Kyuuji eut juste le temps de la retenir tandis qu’elle tombait évanouie, mais vivante et libérée.

Pendant que tout le monde tentait de se remettre debout, j’ai ramassé le bracelet. Il lui reste une faible aura, trace de l’enchantement qu’il a conduit, mais probablement trop faible pour être un obstacle à sa destruction.
Nous avons ramené J’reya à Opale, où elle va se reposer. Elle n’a pas encore repris connaissance, mais elle est sauvée.
Nous allons tenter de détruire le bracelet, probablement en le fondant. Je ferai un rapport aux Occultistes, malgré les réticences d’Eylion, parce que si nous ne le faisons pas on nous demandera des explications. Anticiper nous évitera des ennuis.
Image

Répondre